Actualités sur le service postal | UrbanPost

Simplifier l'envoi des courriers recommandés grâce au modèle hybride

07 février 2018 / by Joévin Canet

Depuis 2011 et la libéralisation du marché postal, il est possible d’envoyer des courriers recommandés par voie électronique. Le législateur impose cependant une procédure complexe, qui contraint le développement du service. Pour y remédier, de nouveaux opérateurs postaux proposent aujourd’hui des solutions hybrides. L’objectif ? Prendre le meilleur des flux physiques et digitaux pour un envoi rapide et simplifié des courriers recommandés.

Saviez-vous que la valeur juridique d’une lettre recommandée électronique est strictement identique à celle d’un courrier recommandé classique ? Alors pourquoi ne pas utiliser cette modalité simple et rapide pour disposer d’une preuve d’envoi irréfutable au moment de finaliser une transaction ou d’exécuter un contrat ? Sans doute parce que le législateur a jugé utile d’appliquer le célèbre adage : « Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? ».

Ce que prévoit le législateur 

Le décret n° 2011-144 du 2 février 2011 relatif à l’envoi d’une lettre recommandée par courrier électronique pour la conclusion ou l’exécution d’un contrat prévoit notamment que le destinataire, en particulier s’il est « non-professionnel », soit préalablement informé par mail qu’un courrier recommandé électronique s’apprête à lui être adressé. Petit détail qui a toute son importance : à cette étape, le destinataire ne doit pas être informé de l’identité de l’expéditeur. Le destinataire dispose alors de 15 jours pour accepter ou refuser de recevoir un courrier recommandé de la part – précisons-le une fois de plus – d’un expéditeur inconnu. Pour la rapidité et la sérénité, autant repasser. En cas de refus, la lettre recommandée initialement électronique est alors imprimée et envoyée par voie physique. Dans ces conditions, autant privilégier directement le bon vieux recommandé classique, tant pis pour l’innovation.

typewriter-vintage-old-vintage-typewriter-163116 (1).jpeg

La solution du recommandé hybride

Heureusement, les nouveaux opérateurs postaux proposent de contourner cet écueil grâce au modèle hybride. L’idée consiste à associer les atouts des flux numériques à ceux des flux physiques pour un service optimal, juridiquement irréprochable, et totalement sécurisé. Comme toutes les bonnes idées, il suffisait juste d’y penser.

Désormais, l’expéditeur se contente de télécharger son document (sous format .doc, .docx, .odt, Pdf ou Rtf) sur la plateforme de son opérateur postal préféré (celle d’UrbanPost par exemple) et celui-ci s’occupe de l’acheminement et de la remise physique du courrier. L’expéditeur reçoit ensuite un accusé de réception par voie électronique. Et si le destinataire est absent au moment de la remise du pli, le numéro renseigné sur l’avis de passage lui permet de programmer très facilement un nouvel horaire de livraison.

Simple, rapide, efficace : les avantages du courrier hybride

Plus besoin de se rendre dans les locaux de l’opérateur historique. Tous vos recommandés sont directement envoyés depuis votre poste de travail. Inutile aussi de prévoir un budget pour vos consommables. Impression, affranchissement, transport : on s’occupe de tout pour vous.

Autre avantage proposé par UrbanPost : associée à un coffre-fort électronique, la plateforme centralise l’archivage de vos preuves d’envois et de vos accusés de réception.

Sans parler de la fonction tracking, qui suit automatiquement l’acheminement de vos courriers, calcule le temps moyen de livraison et établit même le bilan carbone de vos envois. Autant d’innovations qui expliquent sans doute pourquoi en 2016 le marché des recommandés n’a jamais été aussi développé, comme le souligne l’Arcep dans son dernier rapport annuel des activités postales.

Démonstration de la plateforme UrbanPost

 

Topics: courrier recommandé, recommandé en ligne, courrier hybride

Written by Joévin Canet

CMO UrbanPost